Bilan de compétences – Conseils Profils

Comment financer votre bilan de compétences ?

Vous envisagez une reconversion professionnelle ou désirez simplement faire le point sur votre carrière ? Le bilan de compétences vous aidera dans votre réflexion. Malheureusement, le manque d'informations, notamment concernant le financement de votre bilan de compétences, demeure un frein majeur.  Pourtant, depuis 2017, vous pouvez financer le dispositif avec votre Compte Personnel de Formation (CPF). Alors que vous soyez salarié ou en recherche d’emploi, voyons ensemble comment donner un second souffle à votre carrière.

Le CPF, qu’est-ce que c’est ?

Le Compte Personnel de Formation consiste, pour tous salariés, à cumuler des droits à la formation utilisables à tous moments de la vie active. Pour ce faire, vous pouvez créer un compte en ligne afin de connaître le montant de vos droits et les utiliser pour réaliser votre bilan de compétences. Ce droit concerne aussi bien les salariés du privé que les fonctionnaires. Si vous avez plus de 16 ans et avez déjà pratiqué une activité salariée, vous êtes éligible ! De même, si vous êtes inscrit à Pôle emploi, vous pouvez parfaitement utiliser les heures cumulés pendant les années où vous étiez salarié.

Je finance mon bilan de compétences :

Comme nous l’avons vu, le CPF est la première option à envisager. En fonction du solde que vous possédez, vous pouvez choisir parmi les différentes formules que nous proposons. Néanmoins, pour être pertinent, un bilan de compétences se doit de répondre à vos attentes et le prix ne doit pas être le seul facteur en prendre en considération. De fait, sachez que vous pouvez mixer le financement en prenant en charge, à titre personnel, une partie du paiement. Grâce à notre accompagnement, cet investissement vous permettra à coups sûrs, de reprendre confiance en vous et en vos projets.

Financement complémentaire :

Afin de faciliter le retour à l’emploi, le montant disponible du CPF peut, dans certains cas, être abondé par Pôle Emploi. De plus, un demandeur d’emploi peut avoir recours à l’Aide Individuelle à la Formation. Ce financement se fait sous prescription de votre conseiller Pôle Emploi et vous permet de réaliser un BCA (Bilan de Compétences Approfondi).

Financement du bilan de compétences par l’employeur :

Un employeur peut parfaitement être à l’origine de votre bilan de compétences. Il le finance alors, dans le cadre du plan de formation de l'entreprise. Il s'agit souvent de se projeter sur l'acquisition de nouvelles qualifications en vue d'un plan de développement. Dans ce cas, vous devez approuver le bilan de compétences. En aucun cas votre employeur ne peut vous imposer d'y participer. La deuxième option est moins réjouissante puisqu’il s’agit d’effectuer le bilan de compétences dans le cadre d’un reclassement. On parle ici d'une suppression de poste, voire d'un licenciement économique. Dans ce cas, le bilan de compétences peut être réalisé avant ou pendant le congé de reclassement.

Travailleurs handicapés et bilan de compétences :

Pour un travailleur handicapé, le bilan de compétences est généralement un excellent outil lorsque l’on rencontre des difficultés de maintien dans l’emploi. Si on peut envisager le CPF comme moyen de financement, l’AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées) met en place des dispositifs complémentaires. Pour un demandeur d'emploi, l’AGEFIPH contribue à l’abondement de votre CPF à condition de monter un dossier auprès de Cap Emploi, Pôle Emploi ou de Missions Locales. Enfin, si vous êtes fonctionnaire, le FIPHFP (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique) finance les bilans de compétences, dans la limite de 2000 €, pour aider les agents à maintenir leur emploi.

N'attendez plus et faites appel à notre équipe de professionnels. Nous vous aiderons à trouver la formule qui vous convient et ensemble, nous donnerons vie à vos rêves.