Bilan de compétences – Conseils Profils

Nos conseils pour réussir votre VAE : 

Vous avez décidé de valider votre expérience professionnelle par une validation des acquis de l’expérience (VAE) et vous ne savez pas par où commencer. Que ce soit pour faire valider vos acquis, poursuivre vos études ou bénéficier d’une promotion interne ? Nous allons vous donner des conseils clés pour réussir votre VAE.

1) A quoi ça sert une VAE ?

La validation des acquis de l’expérience permet d’acquérir une expérience professionnelle validée par un diplôme. Ce diplôme peut être :

  • Un diplôme de l’éducation nationale ;
  • Une certification ;
  • Un certificat de qualification professionnelle (Cqp) ;
  • Un titre professionnel RNCP.

C’est une reconnaissance de votre expérience. Elle nécessite une implication dans la vie active (salariée, demandeur d’emploi) et une expérience professionnelle exercée d’au moins un an. Pour cela, vous devez constituer un dossier avec le formulaire cerfa 12818*02 de VAE et prendre connaissance de la notice du cerfa car il y a des justificatifs à fournir. Attendez la réponse pour savoir si votre dossier est recevable. Ensuite, vous devez contacter un des organismes certificateurs puis constituer un dossier complet et demander des conseils VAE.

Ce dossier sera examiné par un jury. Puis, il sera le support de l’entretien oral avec le jury voire une mise en situation professionnelle si le référentiel le prévoit. Certaines personnes demandent un congé VAE pour le préparer, ce qui n’est pas obligatoire, au même titre qu’une formation et la faire financer par le CPF. Concentrons-nous ici sur le dossier du livret 2 qui est la partie la plus exigeante.

2) Bien définir son objectif

Cette étape est importante car elle va vous permettre de poser le cadre de la validation et définir les limites de votre projet. Il faut d’abord identifier :

  • Vos compétences professionnelles acquises ;
  • Votre métier ;
  • Les savoirs utilisés ;
  • Vos savoir-faire ;
  • Vos savoir-être ;
  • Votre niveau de responsabilités.

Le niveau et la fonction du diplôme que vous visez doivent être en lien direct avec votre expérience professionnelle.

Ensuite, à qui s’adresse votre dossier ? Normalement, il s’agit d’un jury de professionnels mais ils ne seront pas forcément du même secteur d’activité, vous devrez donc rester professionnel mais adapter le contenu afin qu’il soit compréhensible de tous. Enfin, quelles sont les raisons qui vous amènent à demander une VAE ? S’agit-il :

  • De valider une expérience professionnelle ;
  • D’une demande de votre employeur pour une promotion interne par exemple ;
  • De monter en compétence et permettre la poursuite d’étude ;
  • De sécuriser votre parcours professionnel ; 
  • De créer ou reprendre une entreprise.

3) Quelle information devez-vous rechercher ?

Dans tous les cas, vous ne pourrez pas faire l’impasse sur les recherches pour rédiger votre rapport. La bonne nouvelle, c’est qu’internet est une mine d’informations si vous savez vous en servir à bon escient. Votre recherche doit être axée sur des informations de site “reconnus” et prioritairement sur le métier visé

Rechercher les fiches métiers :

  • La fiche correspondant à votre métier appelée fiche Rome. Vous pourrez la trouver sur le site de Pôle Emploi, l’ONISEP ou le CIDI.


Rechercher le référentiel :

  • Le référentiel du titre, diplôme ou certification professionnelle que vous visez. 

Imprimez ces deux documents car ils vont vous servir à construire la trame de votre dossier.

Enfin, vous pouvez également retrouver des idées de mise en page ou d’ancien rapport, sur le même sujet, mis en ligne par d’anciens élèves. Mais surtout, ne les copiez pas !

Vous devrez creuser profondément pour mettre en parallèle vos expériences en face de chaque compétence du référentiel. Il s’agira de raconter de façon agréable et professionnelle vos expériences, ils doivent avoir envie de lire la suite dès l’introduction !

Exemple de mise en page :


Pour chaque point, posez-vous les questions suivantes :

  • Quoi ? Quelles activités, les compétences misent en œuvre ?
  • Comment ? 
  • Pourquoi ? 
  • Avec quoi ? 
  • Pour qui 

N’omettez pas d’indiquer votre poste, les tâches assignées. Vous pouvez également raconter une journée type.

4) Faire son plan

Quel que soit votre niveau, il existe des logiciels bureautiques payants et gratuits assez faciles à utiliser. Les outils : Open office (gratuit à télécharger sur internet), Word (payant), Google Doc (gratuit).

Ils vous donnent la possibilité de faire une mise en page presque “intuitive”. 


La mise en page :

Une page de garde et de fin avec le titre en gros centré, un fond coloré ou une photo. Mettez une numérotation en pied de page ainsi que votre nom et prénom afin que le jury s’y retrouve. Votre document doit faire entre 50 et 100 pages. Votre dossier VAE vous représente donc il doit être soigné, professionnel. Les phrases doivent être simples, affirmatives et ne pas dépasser les 20 mots. Un compteur de mots peut être utile. Les paragraphes doivent être aérés d’une ligne et faire au maximum 100 mots. Pour corriger les fautes d’orthographe et de grammaire, vous pouvez utiliser des sites gratuits comme Scribens et Bon patron.


Méthodologie :

Etablissez un plan par bloc de compétences du référentiel par exemple :

 

Introduction

Qui suis-je ?

Titre I - Bloc de compétence 1

1/

2/

3/ etc.

Titre II - Bloc de compétence 2

1/

2/

3/ etc.

Titre III - Bloc de compétence 3

1/

2/

3/ etc.

 

Conclusion :

Ceci n’est qu’un exemple des conseils VAE, un titre par bloc de compétence puis un détail de chaque compétence à raconter. Une attention particulière doit être apportée à l’orthographe ainsi qu’à l’introduction et la conclusion. Si dès l’introduction le document est trop administratif ou constitué uniquement de listes, le jury aura du mal à le lire.

5) Rédiger le dossier

Dès le départ, commencez par une brève présentation (nom, prénom et coordonnée) ainsi qu’un résumé de votre parcours. Indiquez les raisons de votre demande, si vous avez suivi une préparation et si vous avez fait appel à un accompagnateur d’un centre de conseil. Il s’agit du “Qui suis-je ? “ juste avant l’introduction. L’introduction doit comporter le détail de votre poste, de vos compétences, le niveau et le(s) lieu(x) d’activités où vous exercez.

L’étape de la rédaction :

Il vous reste à reprendre les notes de vos recherches, les classer dans l’ordre du référentiel pour y coller en racontant point par point vos expériences. Selon votre disponibilité et vos aptitudes, le dossier peut prendre plusieurs mois donc ne vous découragez pas. L’avantage est que vous n’avez pas de pression quant à la date de sa remise.

Terminez par une conclusion, elle devra être un résumé synthétique de l’ensemble des chapitres abordés. C’est la touche finale, la dernière impression que vous laisserez à votre jury. Relisez-vous à chaque étape puis à la fin.

6) Nos conseils pour réussir votre VAE

Le dossier de validation des acquis est une soutenance afin de valider votre expérience professionnelle. Elle peut se préparer pendant les heures de travail ou en congé VAE. Pour cela, vous devez demander à votre employeur deux mois avant son début l’autorisation d’absence. Ce dernier n’est pas tenu de l’accepter. Enfin, le congé n’est pas obligatoire, vous pouvez le préparer sur votre temps personnel et le financer par votre compte CPF, à titre personnel ou par votre OPCO, le Fongecif. Une fois votre dossier de validation des acquis fini, faites des copies sur plusieurs supports dont une pour vous. Tout ce qu’il vous reste à faire est de déposer votre dossier VAE en ligne. Bonne rédaction !