Valider vos acquis avec la VAE

La VAE est un moyen simple permettant de reconnaître les compétences acquises dans le monde professionnel ou associatif.

Avec la VAE vous : 

  • Valorisez votre parcours ;
  • Préparez une évolution de carrière.

Si vous êtes une entreprise :

La VAE est un outil qui permet de valoriser, professionnaliser et sécuriser les parcours professionnels des collaborateurs. 

La Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) est une procédure de vérification, d'évaluation et de certification des connaissances et compétences, par un jury composé d'enseignants et de professionnels. 

La VAE permet à tout adulte disposant d'un minimum d'une année d'expérience d'obtenir soit : 

  • Tout ou partie d'un diplôme ;
  • Un titre à finalité professionnelle ;
  • Un certificat de qualification professionnelle (CQP)

Elle permet ainsi d'accéder à un cursus de formation diplômante ou qualifiante, sans justifier du niveau d'études normalement requis. 

La VAE est un droit inscrit dans la loi de modernisation sociale du 17 janvier (Titre II, Chapitre II, action 1) et dans le Livre IX du Code du travail et de l'éducation.

  • Il s'agit d'une démarche individuelle, qui n'engendre pas d'obligation pour l'employeur ;
  • C'est un acte officiel par lequel les compétences acquises par l'expérience professionnelle ou bénévoles sons reconnues. 

CONSEIL PROFILS est un organisme accompagnateur 

L'accompagnement du candidat par CONSEIL PROFILS consiste à l'assister dans sa préparation à la VAE en vue de l'obtention de la certification visée. Cette aide doit permettre au bénéficiaire d'acquérir une méthode de travail afin d'élaborer est de remplir son dossier de VAE (livret 2) et de préparer l'entretien avec le jury. Le prérequis est donc d'avoir déposé et obtenu une recevabilité. 

 

Les diplômes concernés

Nous proposons de vous accompagner en VAE pour des diplômes allant du CAP au Bac+5, n'hésitez pas à nous contacter - nous serons heureux de vous aider.

Accompagnement Éducation Nationale de CAP à Bac+2

Diplômes du sanitaire et social 

Accompagnement supérieur à Bac+2 

Qui peut accéder à la VAE ?

Tous les publics sont concernés, quels que soient leur statut et leur âge :

  • Les salariés ;
  • Les non-salariés ;
  • Les agents publics ;
  • Les demandeurs d'emploi ;
  • Les bénévoles justifiant d'une expérience d'une année (équivalant temps plein).

Cette expérience doit être :

  • En rapport direct avec le diplôme visé ;
  • Peut être exercée en continu ou discontinu.

Toute activité professionnelle est prise en compte, activité salariée ou non-salariée ainsi que l'activité bénévole. Par contre, les périodes de formation et les stages en milieu professionnel ne peuvent être comptabilisés. 

Tous nos sites sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et disposent d'un référent formé aux différents types de handicap par l'AGEFIPH.

Les étapes de la VAE

La validation des Acquis de l'Expérience comprend trois étapes

1. ÉTAPE DE LA RECEVABILITÉ : LE LIVRET 

Le livret 1 permet à l'autorité administrative de vérifier la recevabilité de la demande, c'est-à-dire sa légitimité. Il s'agit de confronter les éléments de votre parcours (expérience, formations suivies, etc.) avec le référentiel de certification. 

Le référentiel de certification comprend la description des composantes de la certification ainsi que la description des activités du métier, de la fonction ou de l'emploi visé par la certification. Peuvent être également indiquées les compétences, les aptitudes et les connaissances requises par le candidat pour l'exercice de ses activités.

Comment se compose le dossier de recevabilité ?

Le dossier de recevabilité se compose de quatre rubriques :

  1. Informations générales : état civil, situation professionnelle, niveau de formation ; 
  2. Informations relatives à l'expérience en  fonction du diplôme visé (activités professionnelles, associatives, bénévoles, syndicales, électorales, etc.) ;
  3. Les pièces justificatives à joindre obligatoirement ;
  4. Une attestation sur l'honneur qu'une seule demande de VAR a été déposée pour la certification, pour l'année civile en cours.

Le candidat doit compléter le livret 1 et fournir l'ensemble des pièces justifiant de ses activités en rapport avec le diplôme (attestation employeur, bulletins de salaire, relevé de carrière). 

La décision de recevabilité ou d'irrecevabilité est notifiée au candidat dans un délai de deux mois suivant la réception du livret 1 complet. L'absence de réponse au terme des deux mois vaut refus. La recevabilité administrative de votre demande ne préjuge en rien de la décision finale du jury. 

Le candidat ne peut faire qu'un seul dépôt de livret 1 par diplôme et pour un maximum de trois diplômes différent par année civile.

 

2. ÉTAPE DE L'ÉVALUATION DES ACQUIS : LE LIVRET 2 - OU DOSSIER DE VALIDATION

Le candidat dont la demande a fait l'objet d'une décision de recevabilité favorable reçoit le livret 2 accompagné de ladite décision. La recevabilité est acquise pour une durée limitée, qui lui est précisée, à compter de la date de notification de la décision (Arrêté du 4 Juillet 2007). Le candidat doit déposer son livret 2 pendant ce délai de validité. 

Le livret 2 est le principal élément des compétences et constitue la base de la décision du jury statuant sur la délivrance du diplôme. 

Le dossier de validation permet aux membres du jury d'évaluer les connaissances, compétences et aptitudes acquises par votre expérience. 

Si dans leur forme et leur structure, les dossiers diffèrent selon les organismes certificateurs, leur contenu est identique.

 

CONTENU DU DOSSIER DE VALIDATION

  • Présentation des différentes expériences en lien avec la certification (activités professionnelles, associatives, bénévoles, syndicales, électorales, etc.) ;
  • Description des contextes de travail : secteur professionnel, entreprise, environnement économique, organigramme, positionnement, etc.) ;
  • Analyse détaillée des activités et des tâches réalisées ;
  • Des preuves en annexe qui viennent étayer la description de vos activités. 

 

3. ÉTAPE DE L'ENTRETIEN AVEC LE JURY 

L'entretien permet au candidat d'apporter des informations complémentaires à celles qu'il a fournies dans son dossier et d'en expliciter certaines. La durée de cet entretien est d'une heure maximum. 

Rappel

"Le jury de validation procède au contrôle et à l'évaluation des compétences professionnelles du candidat acquises par l'expérience : il vérifie si les acquis dont le candidat fait état correspondent aux compétences, aptitudes et connaissances exigées par les référentiels de la certification et d'emploi pour obtenir le diplôme, le titre ou le certificat de qualification. Le jury est souverain."

Art. R335-9 du Code de l'éducation

Trois types de décision peuvent être prises par le jury.

VALIDATION TOTALE 

Le jury estime que les acquis du candidat sont en adéquation avec les attendus de la certification visée. La certification est attribuée dans sa totalité. 

"Lorsque les acquis du candidat correspondent aux compétences, aptitudes et connaissance exigées pour obtenir la certification visée, le jury prend une décision de validation totale et propose l'attribution du diplôme, du titre ou du certificat de qualification." 

Art. R335 du Code de l'éducation

REFUS DE VALIDATION 

Le jury estime que les acquis du candidat ne lui permettent pas de répondre aux objectifs de la certification visée. La certification n'est pas attribuée. 

"Lorsque les acquis du candidat ne correspondent à aucune compétence, aptitude et connaissance exigée pour obtenir la certification visée, le jury prend une décision de refus d'attribution du diplôme, du titre ou du certificat de qualification." 

Art. R335-9 du Code de l'éducation

VALIDATION PARTIELLE

Le jury estime que les acquis du candidat sont en partie en adéquation avec les attendus de la certification et lui permettant de répondre partiellement aux objectifs de cette certification. 

"Le jury peut délivrer une ou plusieurs parties identifiées de certification professionnelle classée au sein du Répertoire national de certifications professionnelles et visant à l'acquisition d'un ou plusieurs blocs de compétences. 

Dans ce cas, il identifie les aptitudes, compétences et connaissances qui feront l'objet de l'évaluation complémentaire nécessaire à l'obtention du diplôme, titre ou certificat de qualification. 

Dans l'enseignement supérieur, les règles sont identiques."

Art. L613-3 et s. modifiés du Code de l'éducation

A l'issue des des sessions de validation, le jury rempli une notification qui reprend la décision finale et les préconisations éventuelles. Cette notification est adressée au candidat par courrier sous la frome soit : 

  • D'attestations de compétences ;
  • De livret certification. 

Pour la validation des formations du supérieur, le Président du jury adresse à l'organisme certificateur un rapport précisant : 

  • L'étendue de la validation accordée/modules obtenus
  • La nature des aptitudes, compétences et connaissances que le candidat doit acquérir et qui doivent faire l'objet d'une évaluation complémentaire en cas d'attribution d'une ou plusieurs parties de la certification. 

Financer votre bilan de compétences

Le coût de votre démarche peut être prise en charge par votre CPF ou les organismes qui financent la formation continue (OPCO). 

Salariés du privé, de la fonction publique, à la recherche d’emploi, profession libérale ou indépendant, nous sommes aussi là pour vous conseiller sur les modalités de réalisation de votre projet.

Quel que soit la formule choisie nous vous transmettons un  devis précisant le montant de la prestation ainsi que ses dates prévisionnelles de réalisation. Le devis vous est transmis sous format électronique par email ou par le biais de l’application moncompteformation.gouv.fr.